La rentrée politique de la JUNCI autour du thème « LE RÔLE DE LA JEUNESSE POUR UNE CÔTE D’IVOIRE NOUVELLE ET RESPONSABLE »

DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA JUNCI Abdul Kader Cissé

-Mr LE PREMIER MINISTRE, 1er VICE PRESIDENT DU RDR, Mr AMADOU GBON COULIBALY
-SON EXCELLENCE, Mr LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE, VICE PRESIDENT DU RDR, MR SORO KIGBAFORI GUILLAUME
-Mr LE MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE LA DEFENSE, VICE PRESIDENT DU RDR, Mr HAMED BAKAYOKO
-MADAME LA MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE, SECRETAIRE GENERALE DU RDR, MADAME KANDIA CAMARA
-Mr LE SECRETAIRE D’ETAT CHARGE DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE, SECRETAIRE GENERAL, DELEGUE DU RDR, Mr TOURE MAMADOU
-MESSIEURS LES PRESIDENTS DE JEUNESSE DES PARTIS DU RHDP
-MESSIEURS LES PRESIDENTS DE JEUNESSE DES PARTIS DE L’OPPOSITION
-MESDAMES ET MESSIEURS LES MEMBRES DE LA SOCIETE CIVILE, EN VOS RANGS TITRES ET QUALITES
-CHER COLLABORATEURS
-DISTINGUES INVITES

Je ne saurai commencer mon propos sans toutefois vous dire merci. Malgré vos agendas respectifs, vous avez pris de votre temps pour répondre à l’appel de votre JEUNESSE.
Mr le Premier Ministre AMADOU GBON COULIBALY, votre présence dénote de l’intérêt que porte notre PRESIDENT, Son Excellence Mr Alassane Ouattara à sa JEUNESSE. Cette jeunesse qu’il veut responsable, citoyenne et travailleuse.
Votre Excellence Mr SORO KIGBAFORI GUILLAUME, PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE Nationale, quelle fierté de vous avoir à nos côtés.
Mr le SECRETAIRE D’ETAT SECRETAIRE GENERAL, Mr TOURE MAMADOU, vous savez combien nous vous admirons.

J’aimerais avec votre permission, chers invités, remercier particulièrement le MINISTRE D’ ETAT, MINISTRE DE LA DEFENSE, Mr HAMED BAKAYOKO, parrain de la cérémonie.
Monsieur le ministre vous n’avez ménagé aucuns efforts pour que cette rencontre puisse avoir lieu. La disponibilité et la sollicitude dont vous faite preuve, je puis vous assurer, nous jeunes, ne nous laissent pas indifférents. Mes collaborateurs et moi tenons à vous dire merci.

Chers invités, comme vous le savez, aujourd’hui marque la rentrée politique de la JUNCI, LA JEUNESSE UNIE POUR LA NOUVELLE CÔTE D’IVOIRE. Le thème choisi est très EVOCATEUR.
« LE RÔLE DE LA JEUNESSE POUR UNE CÔTE D’IVOIRE NOUVELLE ET RESPONSABLE »
Le chef de l’Etat dans son adresse à la nation du 31 janvier 2017 a indiqué qu’il intensifierait ses efforts pour faciliter l’intégration de la jeunesse dans le monde compétitif de l’emploi.
Il a aussi annoncé la construction et l’équipement de 15 nouveaux établissements, à la réhabilitation de 23 établissements d’enseignements techniques et professionnels à travers le pays.
L’ouverture de 3340 nouvelles classes dans le primaire, la construction de 40 collèges de proximité, de 07 lycées avec internat pour les jeunes filles et le recrutement de 5000 instituteurs adjoints pour l’année 2017-2018.
Trois mois après le gouvernement Alassane Ouattara est à pied d’œuvre afin de mener à bien l’exécution des recommandations données par le Président. Nous tenons à saluer ses actions.
Bon nombre de jeunes patientent dans l’espoir que leurs vies soient bientôt transformées. Nous avons foi en Mr le Président et à son gouvernement que dirige le Premier Ministre AMADOU GBON COULIBALY.
Il a également exhorté la jeunesse à s’inspirer de modèle de réussite, notamment dans le domaine du sport avec les exemples de RUTH GBAGBI, MURIELLE AHOURE, TA LOU, CHEICK CISSE, pour ne citer que ceux-là.
C’est donc à juste titre que nous voulons aujourd’hui répondre à son appel en lui disant « MR LE PRESIDENT NOUS SOMMES EN PHASE AVEC VOUS ».
Et nous pensons que vous ne devez pas être le seul à faire des efforts.
Nous voulons résolument nous engager sur le chemin du changement afin que foisonnent dans tous les secteurs, des modèles de réussite. Notre engagement va au-delà de notre intérêt personnel.
« IL Y A PLUSIEURS FACONS DE SERVIR SON PAYS, S’IL N’Y EN A QU’UNE DE L’AIMER » disait Romain Rolland.
Aujourd’hui les jeunes de toute obédience politique sont réunis pour exprimer un seul et même désir. Celui de servir la Côte d’Ivoire.
La jeunesse est consciente de cet engagement qu’elle veut prendre, de la responsabilité qu’elle fait sienne. Ce sursaut d’orgueil est nécessaire pour la Côte d’Ivoire nouvelle de demain.
Il est question pour nous d’œuvrer à la cohésion et la paix. De travailler à trouver des mécanismes pouvant nous rassembler. De lutter contre les maux qui minent notre jeunesse. De nous impliquer d’avantage dans la gestion de l’Etat. Il ne s’agira pas de revendication de postes de responsabilités, le président travaille à cela pour nous. Il a promis favorisé l’insertion des jeunes dans le milieu économique en début d’année. Nous n’allons pas faire du marchandage dans cette nouvelle Côte d’Ivoire dont nous voulons être responsables.
Mais plutôt œuvrer la main dans la main, sans distinctions aucunes, c’est ainsi que nous y arriverons.
La cohésion implique beaucoup de sacrifices auxquels nous sommes prêts à consentir.
Chers invités, distinguées personnalités, la Côte d’Ivoire est devenue le refrain le plus utilisé en Afrique de l’ouest depuis l’avènement du Président Alassane Ouattara. Tant il a œuvré pour que son blason soit redoré.
Nous devons nous à notre niveau œuvrer pour retrouver notre unité, et préserver nos fondamentaux. Cela nous permettra de pérenniser nos acquis.
Nous les jeunes voulons envoyer un message pour que tous soient rassurés que nous parlons de la même voix nonobstant nos orientations politiques diverses.
C’est pourquoi au nom de tous nos amis qui nous ont rejoints nous voulons insister auprès de notre Président, notre Père de la Nation en lui demandant un pardon sincère pour nos frères qui ont été autrefois utilisés et manipulés ; et qui aujourd’hui croupissent en prison.
Tous nous savons que le gouvernement a beaucoup fait et continue de faire afin que les choses évoluent, mais pour tous ces jeunes nous ne pouvons-nous taire. Nous jeunes de Côte d’Ivoire savons désormais notre rôle. Voilà pourquoi nous voulons être responsables de la Nouvelle Côte d’Ivoire qu’est en train de bâtir le Président Alassane et avec lui nos alliés.
C’est dans cette paix chère à tous les enfants d’Houphouët que sont les ivoiriens, que nous pouvons atteindre nos objectifs. Et cela est une tâche lourde qui incombe au RHDP. Enraciner cette paix pour toujours à travers la matérialisation du parti unifié. Malgré les innombrables obstacles il nous faut atteindre l’autre rive.
Les obstacles ne doivent pas nous ralentir mais plutôt nous motiver par ce que nous sommes sur la bonne voie.
C’est pour cette raison qu’à notre niveau il est important que nous puissions rencontrer tous les responsables de jeunesse au sein des partis du RHDP. C’est en nous concertant que nous pourrons dégager des idées novatrices et créer le cadre de concertation pour faciliter les choses. Voilà là l’une de nos doléances.
Regardons ce que nous avons ensemble accomplit pour la Côte d’Ivoire, et dites-moi chers amis du RHDP si nous n’avons pas fait le bon choix ?
Certaines personnes tapis dans l’ombre, manipulent à déstabiliser ce qui est, qui sera et qui va demeurer le plus grand parti de la Côte d’Ivoire. Ne nous laissons pas distraire.
Il y a plus d’une décennie nous nous réunissons grâce à Houphouët, notre SYMBOLE.
Maintenant que la Côte d’ivoire va prendre son envol certains machinent pour nous diviser. Il faut décourager toute action de ce genre.

Nous espérons avoir la bénédiction de nos ainés et les moyens nécessaires pour mener à bien cette mission. Nous pensons que cette action permettra d’assainir beaucoup de malentendus au sein de la jeunesse du RHDP.

Il nous faudrait également rencontrer le président pour lui adresser nos félicitations pour le travail abattu depuis son élection, et lui exposer nos quelques projets qui résument notre vision impliquant notre responsabilité pour la Côte d’Ivoire de demain. Cette Côte d’Ivoire Emergente.

Je ne saurais clore mon propos sans remercier toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de cette rentrée et qui ont été avec nous depuis les débuts.

Vive la Jeunesse Unie de Côte d’Ivoire
Vive la Côte d’Ivoire !
Je vous remercie

263 pensées sur “La rentrée politique de la JUNCI autour du thème « LE RÔLE DE LA JEUNESSE POUR UNE CÔTE D’IVOIRE NOUVELLE ET RESPONSABLE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *