La 11ème édition des journées géographiques se tient du 5 au 9 février à l’université de cocody.

Discours journées géographiques

Prof. Koffie bikpo celine yolande (AGCI)

Monsieur le ministre des transports, representant le premier ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, chef du gouvernement,

Mme le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique,

M. le représentant du ministre du plan

M. le président de l’université

M les vice-présidents,

Messieurs les directeurs des services centraux

M le doyen,

Vous tous en vos rangs, grades et qualités, tous protocoles respectés,

Chers collègues d’ici et d’ailleurs,

Chers amis étudiants,

Je vous salue et vous souhaite la bienvenue.

HENRY FORD a dit qu’être ensemble est un début, rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est une réussite. C’est ce que les géographes s’efforcent de faire. En effet, ils se sont réunis au sein de l’association des géographes de CI. Cette association a pour but d’entretenir des relations scientifiques entre les enseignants-chercheurs, chercheurs, étudiants avancés, les ingénieurs. Bref, entre les universitaires et les praticiens de la géographie.

La Géographie est la science humaine qui permet l’observation, la localisation, la description, l’explication et la comparaison de phénomènes spatiaux. L’analyse se construit de façon inductive, systémique ou hypothético-déductive. Tout cela se fait avec des outils qui sont pêle-mêle, la carte, les images satellites, les croquis, les coupes, les schémas, les tableaux et diagrammes statistiques ; les textes ; les films, les photographies…

La géographie se dispose ainsi à aider les hommes à mieux appréhender, et à davantage gérer les mutations spatio-fonctionnelles actuelles. Elle apprend surtout à s’interroger, argumenter, discuter et favoriser la citoyenneté active. Sa finalité est d’une part, l’analyse des situations et donc la recherche des causes et d’autre part, la vue prospective des évolutions, compte tenu précisément et entre autres, des données qu’elle rassemble et interprète. Dans ce cadre, les Géographes de Côte d’Ivoire, pour apporter leur contribution au développement ont créé une association qui se veut une tribune de réflexion et de partage d’expérience sur des thématiques de développement. Les Journées Géographiques offrent ainsi une plate-forme de la mise en commun de ces réflexions au bénéfice des pouvoirs publics et des populations.

Depuis 1980, l’Association des Géographes de Côte d’Ivoire a ainsi créé la tradition d’organiser tous les deux ans une manifestation scientifique tournante, pour débattre d’une question de développement. Ainsi du 18 au 19 février 1980, les premières journées ont été organisées à Abidjan, sur le thème « Méthodes de la Géographie ». Deux ans plus tard, Bondoukou a vu l’organisation des 2èmes journées autour du thème : Géographie et Développement Régional ». A Odienné se sont tenu les 3èmes journées qui ont eu pour sujet : « Géographie et Population » du 18 au 23 février 1984. La question de l’autosuffisance alimentaire étant une préoccupation majeure de l’époque, nous voici à Korhogo pour parler de « Géographie et autosuffisance alimentaire » du 12 au 16 février 1986.

En 1988, les Journées Géographiques ont eu lieu à Yamoussoukro. Les géographes se sont appesantis sur : « Géographie et Stratégies d’intervention en milieu rural africain ». A Man, du 12 au 17 février 1990, les sixièmes journées ont eu trait à : « Populations, traditions et développement ». Abidjan a reçu à nouveau les Journées Géographiques du 10 au 15 février 1992, pour traiter de : « Géographie et Intégration économique ». Les 8émes Journées Géographiques ont été organisées dans la ville portuaire de San Pedro autour du thème « Economie portuaire et structuration de l’espace national » en 1994. Ce fut ensuite au tour de Bouaké d’accueillir les 9èmes Journées Géographiques sur la thématique de : « Régions, Régionalisation et développement » en Février 1996. A Daloa, en 1998, les 10èmes Journées Géographiques ont traité de la question de « Urbanisation et Développement ».

La Géographie était en train de se révéler à la Côte d’Ivoire comme une science de Développement, lorsqu’en 1999 survint le coup d’Etat. A partir de ce moment, il y a eu un arrêt des Journées Géographiques lié aux crises politiques et militaires successives qui ont secoué le pays.

Lors du colloque hommage au professeur Hauhouot Asseypo Antoine en 2016, ce dernier a insisté sur la nécessité de reprendre les journées géographiques puisqu’on a un climat socio-politique apaisé depuis 2012. C’est le lieu de rendre un hommage appuyé à tous les précurseurs de l’association des géographes de CI. Je veux parler du prof. Hauhouot Asseypo Antoine, Dian Boni, Sawadogo Aboulaye ; KOBY Assa, ATTA Koffi, de Mme ANIKPO ici présente et de bien d’autres que j’oublie de citer, ne m’en veuillez point !

Nous renouons donc avec cette tradition scientifique commencé par l’Institut de Géographie Tropicale. Au fur et à mesure, les structures telles que le Centre d’Information Géographique et du Numérique du Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement, anciennement CCT, et le Centre National de Télédétection et de l’Information Géographique se sont jointes à l’Institut Géographie Tropicale. Aujourd’hui sont venus s’ajouter les Départements de Géographie de l’Université ALASSANE OUATTARA de Bouaké, Peleforo GBON COULIBALY de Korhogo et LOROUGNON GUEDE de Daloa et de l’Ecole Normale Supérieure.

Les géographes, venus du Benin, Burkina Faso, Congo, France, Gabon, Haïti, Niger, Togo, et de la CI soit environ 150 contributeurs se sont donc réunis lors de ces 11èmes journées géographiques pour parler d’un sujet d’actualité en Afrique, la question de l’émergence et du développement durable. Avec nos méthodes, nos outils, pendant les 5 prochains jours, nous allons expliquer aux décideurs et à la population, comment les géographes peuvent rendre opérationnelles cette vision politique car la géographie n’a pas qu’une vocation académique. Elle est utile dans tous les compartiments de la société.

Le géographe est un acteur du développement qui mérite d’être connu et reconnu afin d’apporter sa pierre à l’édifice de la construction de nos nations respectives.

Je voudrais saisir l’occasion pour exprimer notre infinie gratitude à Monsieur le Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, chef du gouvernement, pour l’intérêt qu’il a manifesté lors de l’organisation de ces 11ème journées géographiques. M. le premier ministre, l’Institut de Géographie Tropicale est un institut de recherche opérationnelle avec des ressources humaines qui ont un profond sens de la « Responsabilité Sociale Universitaire ». L’association des géographes de Côte d’Ivoire est disposée à vous accompagner efficacement dans la mise en œuvre de l’exécution du plan qui conduira à l’émergence et au développement durable de la CI.

Nous voudrions exprimer notre profonde reconnaissance à Mme le professeur Bakayoko Ly Ramata, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour sa disponibilité, son accompagnement et pour l’intérêt qu’elle a toujours accordé à notre science. Merci Mme.

Au président de l’université Félix Houphouët Boigny, le professeur Abou Karamoko nous voudrions vous remercier très chaleureusement M. le président pour le soutien matériel, financier et l’écoute attentive qui a été la vôtre face aux difficultés d’organisation de cette activité. Merci pour votre appui sans faille.

Je voudrais saisir l’occasion pour remercier tous nos partenaires, en particulier le CEPICI. Veuillez trouver ici l’expression de notre profonde reconnaissance.

Je ne saurai terminer sans dire un merci appuyé au comité d’organisation avec à sa tête M. Alla Della André, MC, secondé par M. Kablan Joseph, MC tous deux de l’Institut de Géographie Tropicale. Ils ont travaillé depuis un an d’arrache –pieds pour que cette activité puisse se tenir. Le comité d’organisation a su mobiliser les enseignants-chercheurs, les chercheurs, ainsi que les praticiens de la géographie issues du Centre d’Information Géographique et du Numérique, des universités Alassane Ouattara, Gbon Peleforo Coulibaly, Lorougnon Guédé, de L’ENS, du Centre National de Télédétection et d’Information Géographique et évidemment de l’Institut de Géographie Tropicale. Merci à vous !! Que les résultats de ces travaux soient à la hauteur de l’énergie que vous avez déployé à l’organiser.

Merci à tous et à chacun. Je nous souhaite d’excellentes journées géographiques.

IMG_20180205_120804 IMG_20180205_120742 IMG_20180205_120834

// pour DP @ctumedia.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *